Influenceurs : Journalistes, bloggeurs….  L’amalgame des genres !

Influenceurs : Journalistes, bloggeurs….  L’amalgame des genres !

L’attention des marques se focalise, de plus en plus, sur ceux qu’on nomme désormais les “influenceurs“ mais qui sont-ils réellement ? Quels sont leurs rôles et leurs points forts ?

Définir le profil type d’un influenceur reste quelque peu complexe et controversé…  Originellement, le terme nous vient de l’anglais influence marketing, et désigne aujourd’hui une version actualisée, contemporaine et digitale de la figure du leader d’opinion.

Être ou ne pas être un influenceur ?  

De nos jours, les communicants, les bases de données RP… référencent les journalistes et bloggeurs comme des influenceurs. Cependant, il me semble que cette catégorisation n’est pas réellement applicable. En effet, selon moi, ils possèdent deux expertises très différentes en diffusant des messages via des canaux différents.  Le journaliste a lui été formé à la rédaction ainsi qu’à la synthèse, il écrit pour un média qui lui apporte une force supplémentaire. Le bloggeur possède une relation directe avec les marques, qui détiennent parfois un contrôle sur lui.

A mon sens, les influenceurs sont, aujourd’hui, uniquement les comptes influents des réseaux sociaux et des blogs, grâce à leur forte audience. Même si  les influenceurs traditionnels sont bels et bien les journalistes, autour desquels se sont agglomérés tous les influenceurs qui utilisent les nouveaux médias.

Communication ou marketing d’influence ?

Le rôle premier des influenceurs et des journalistes n’est pas le même. Les influenceurs, via le marketing d’influence, a pour  vocation à faire vendre en cherchant à faire adhérer. Au contraire, les journalistes, grâce aux relations presses, ont pour but de faire sens pour convaincre et fidéliser. Les enseignes au travers des agences de relations presse n’entretiennent pas de liens financiers avec les médias, comme le précise le décret d’application Pierrefitte qui définit depuis 1965 leur métier. Contrairement aux marques qui utilisent les comptes influents/ bloggueurs pour mettre en scène leurs produits ou services et ainsi vendre…  Bien évidemment les influenceurs gardent leur ton, et une certaine indépendance.  En effet, Il est probable qu’ils choisissent de ne pas parler d’une marque ou d’un produit qu’ils n’aiment pas plutôt que de le descendre en flèche en public.

Les nouveaux influenceurs pour remplacer  les journalistes ?

Selon moi, il est peu probable que les influenceurs viennent à remplacer un jour les journalistes.  Pour plusieurs raisons, tout d’abord,  le  marché des influenceurs reste un écosystème géré et contrôlé par les marques.

Aline WEBER –  www.rp-infinites.fr