Le média training pour réussir ses prises de paroles avec les médias

Maîtriser son trac, s’adapter au type de média et à l’angle du sujet, savoir déjouer les pièges, être efficace lors des situations de crises… Un exercice souvent difficile !
Le média Training aide à identifier les  messages à transmettre à la presse  en amont des interviews : un décodage du fond et de la forme.

Aussi bien un travail sur l’image que sur l’anticipation, le média training apprend à savoir diffuser au mieux une information. Destiné à toutes les personnes amenées à prendre la parole au sein de l’entreprise, cet entraînement en conditions réelles, face à différents médias leur permet de mieux  cerner les attentes des journalistes, l’angle du sujet. L’objectif : réussir à faire passer le message essentiel en lien avec l’interview ou de la crise éventuelle. S’exposer aux journalistes sans préparation peut être une faute irréversible pour l’organisation : risque de mauvaise réputation, risque commercial, risque opérationnel. Dans un monde surmédiatisé, la manière dont on se présente est devenue stratégique et doit être parfaitement maîtrisée.

Grâce à un bon média training, le discours devient plus fluide et laisse ainsi une place plus importante pour percevoir le charisme de la personne interrogée. De plus, les journalistes apprécient les intervenants à l’aise et ne manqueront pas de les solliciter à nouveau lorsqu’une nouvelle occasion se présentera.

Quelques pistes de réflexions, durant chaque étape d’une prise de parole, pour apprendre à maîtriser les clés de cet exercice parfois périlleux.

Avant l’interview :

  • Créer le contact avec le journaliste en amont l’interview
  • Connaître l’angle et le sujet de l’interview
  • Anticiper toutes les questions du journaliste et chercher à identifier les différentes questions « pièges »
  • Bien maîtriser le sujet pour ainsi mieux gérer son stress et avoir un discours fluide le jour-j

Pendant l’interview :

  • Porter une attention particulière à l’accroche (30 premières secondes), à l’information donnée mais également à la gestuelle et au ton donné. Il ne faut pas oublier que l’apparence est la première chose que voit le public – bien avant les mots
  • La gestion de la durée de l’interview et le stress. Savoir mettre un terme à l’interview
  • Contrôler la fin de l’interview : une bonne conclusion est essentielle

Après l’interview :

  • Visionner l’interview et l’analyser
  • Retravailler les erreurs éventuelles avec son attaché(e) de presse
  • Capitaliser sur son interview, après diffusion. La partager sur les réseaux sociaux, en interne…

Il est essentiel de s’appuyer sur des professionnels de la communication. L’idéal est de s’entraîner en amont de la prise de parole : une mise en situation face à une caméra avec un communicant est indispensable. En tant qu’agence de Relations presse, l’agence Infinités réalise régulièrement des formations pour apprendre à maîtriser cet art à la perfection !

Aline WEBER –  www.rp-infinites.fr