Archives par mot-clé : relations presse

Se développer sans les relations presse, est-ce possible ? 

Se développer sans les relations presse, est-ce possible ?

Créées aux États-Unis en 1906 par Ivy Lee, les relations publiques sont un des piliers d’une stratégie de communication pour construire la notoriété d’une marque. Elles constituent le relais d’une information auprès de l’opinion publique grâce aux médias. Cependant, depuis plusieurs années maintenant, avec l’arrivée d’Internet et des réseaux sociaux, des marques tentent de se passer du schéma marque-média-public pour un schéma marque-public. Est-ce efficace ?

Se passer des relations presse : oui mais…

Aujourd’hui certaines marques ont décidé de se passer des relations presse, parmi elles ont peut citer, Red Bull ou Coca-Cola. Cependant avant de les arrêter les relations presse avaient également contribué à leur notoriété auprès du grand public. C’est donc avec un écho déjà conséquent qu’elles ont stoppé ce mode de communication pour se tourner vers d’autres canaux. Red Bull, par exemple, s’illustre maintenant aux travers de partenariats très importants ou d’organisation d’événements à fortes émotions ou de sports extrêmes (sports mécaniques, bike, snow, surf, ski, skate, musique…). Sur la page Facebook de la marque, les événements sont nombreux et très divers mais bizarrement ils sont souvent repris dans la presse, à se demander si d’autres (les participants ou les autres marques collaborant aux évènements) ne font pas de relations presse qui leur bénéficient donc…

Et oui ! Car en dehors de ces deux entreprises, de nombreuses sociétés n’ont pas arrêté ce levier de communication ! D’après une étude réalisée par Cision France, le profil idéal de l’influenceur, le seul à retenir si on devait n’en choisir qu’un, reste le journaliste pour 37% des professionnels du marketing. A travers cette étude, on s’aperçoit donc que les relations presse sont aujourd’hui encore au centre de toutes les stratégies de communication ! Elles sont incontournables, si les agences, comme Infinités, ont su faire évoluer les RP traditionnelle vers les RP 2.0 (appelées aussi RP Digitales) ! 

Relations Presse 2.0 et 3.0

En effet, aujourd’hui, on ne peut plus se contenter de faire des relations presse « à l’ancienne », il faut conjuguer les outils classiques à des outils plus puissants liés à Internet et aux réseaux sociaux. Cela fait maintenant plusieurs années que les communiqués de presse ne sont plus envoyés en masse, les attachés de presse ont une relation de proximité aux travers de messages et d’envois plus personnalisés. Ils ciblent également des influenceurs 2.0 (Youtuber, instagrameurs…) et des blogueurs, qu’ils choisissent individuellement en fonction de la thématique des communiqués de presse. Bien choisir ses interlocuteurs, c’est la base du métier !

Aujourd’hui, les agences, comme Infinités, ne proposent plus seulement des relations presse, elles diversifient les canaux et les types d’envois : community management, newsletter, achat publicitaire, création d’événement… et proposent une communication à  360° ! Cela permet aux attachées de presse d’élargir leur périmètre de travail, d’être plus efficaces, d’avoir une communication cohérente et identique sur tous les supports, de mieux cerner les attentes des consommateurs et des influenceurs, et, surtout, de faciliter le dialogue avec ces derniers. Une stratégie multicanale est aujourd’hui une stratégie gagnante pour faire passer un message !

Les relations presse 2.0, c’est tout simplement l’évolution des relations presse traditionnelles ! Elles ont gardé le meilleur de l’ancien modèle, pour faire naître une stratégie efficace qui s’adresse aussi bien aux journalistes qu’aux influenceurs afin de toucher la presse écrite, radio, TV et les médias numériques ! Ensuite, en mesurant le ROI de chaque action, on arrive à faire évolue la marque…

Chloé VANDYSTADT – Agence INFINITÉS Communication

Relations presse et notoriété : la preuve de efficacité par l’image

Relations presse et notoriété : la preuve de l’efficacité par l’image

– BASKO : Vous connaissez ??

En France, personne ne connaît ou plutôt ne connaissait la marque italienne Basko. Une marque de petits supermarchés de proximité qui est présente dans toute l’Italie, mais surtout dans le nord de du pays, grâce à 60 points de vente. Créé en 1987, elle affiche un chiffre d’affaire de 290 millions d’euros, compte plus de 1350 salariés et se développe en franchise.

Une marque donc inconnue en France et qui n’avait pas vocation à se faire connaître. Cependant, elle fait irruption dans le paysage français, la preuve :

Comme vous avez pu le voir à travers le graphique Google Trends ci-dessus, qui met en avant l’évolution de l’intérêt pour la recherche « Basko » en France sur les 12 derniers mois, on remarque un très important pic de recherches concernant cette marque au sein de notre pays sur ces dernières semaines. 100% représente le moment où les recherches ont été le plus nombreuses. On constate donc un réel pic d’intérêt pour cette recherche en août 2018, par rapport au reste de l’année.

Irruption réelle quant on la met en comparaison avec les recherches effectuées sur des marques de supermarchés français. Confrontons la par exemple avec Coccimarket et G20, sur la même période :

Les marques françaises bénéficient, bien évidemment, d’un nombre de recherches plus importantes tout au long de l’année, pourtant l’intérêt pour Basko rattrape presque le nombre de recherches de G20 en août 2018. Un phénomène très étonnant sachant qu’aucun point de vente de cette marque n’existe en France !

Étrangement, on constate également le même pic d’évolution d’intérêt pour la marque en Italie. Voici un graphique, Google Trends, mettant en avant l’évolution de l’intérêt pour la recherche « Basko » en Italie sur les 12 derniers mois :

Pourquoi les recherches concernant cette marque ont augmenté autant en août 2018 ? La marque aurait-elle bénéficié d’une visibilité médiatique importante ?

Une tragédie la mise au milieu de l’actualité :

Nous nous rappelons tous cette photo. Le tragique effondrement du pont Morandi, à Gênes le mardi 14 août. Une photo hors du commun, liée à un évènement catastrophique qui présente le camion à l’effigie de Basko et son miraculeux chauffeur !

En regardant de plus près les recherches concernant la marque en France entre le 13 août, veille du désastre, et le 20 août, on constate que les pics d’intérêt de recherche sur Basko sont lors des journaux télévisés du 13h et du 20h.

Le nombre de recherches le plus important étant atteint le 16 août à 20h.

 

Cet événement met donc en évidence que la visibilité offerte par les médias apporte de la notoriété. Si une photo où l’on voit une marque attire l’attention et crée de l’engagement, imaginez-vous l’impact que peuvent avoir les relations presse. Cet exemple, qui deviendra sûrement un cas d’école, démontre la dimension qu’une visibilité médiatique peut apporter, tant au niveau de la popularité d’une marque qu’au niveau de la démarche active du grand public, qui traduit l’engagement de ces derniers au sens marketing du terme.

 

Pour mettre en avant que les stratégies de communication sont partout et se créent aussi en fonction de l’actualité, il est à noter que la marque Basko a pris la parole suite à cet événement. Elle a notamment mis le chauffeur au cœur de cette dernière en donnant de ses nouvelles et en affichant ainsi les valeurs de la marque, proximité et bienveillance. Une visibilité qui a profité à Basko en Italie, puisque les ventes ont augmenté durant cette période.

 

On constate, avec cette actualité, que le gain de notoriété entraîne l’évolution des ventes. Cependant un buzz ne mène pas à une mémorisation à long terme de la marque. Par conséquent l’intérêt du grand public chute une fois la mise en lumière terminée. Une communication qui a pour objectif de créer la notoriété d’une marque à long terme, s’inscrit dans une stratégie de mémorisation via de la répétition. On ne communique pas pour le plaisir mais bien pour s’ancrer dans la mémoire du plus grand nombre.

 

Attention, ne vous méprenez pas, à travers cet article, nous ne disons pas qu’il faut profiter d’actualités tragiques pour faire le buzz ! Toutefois, une communication qui marche est essentiellement basée sur l’émotion et la répétition.

 

Chloé VANDYSTADT – Agence INFINITÉS Communication